Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération M. Aurelien AGBENONCI a eu une séance d'échanges, dans la soirée du jeudi 22 octobre 2020, avec les députés à l'Assemblée nationale. Cette rencontre très appréciée des parlementaires, a été consacrée  à plusieurs sujets d'intérêt majeur notamment ceux relatifs aux choix stratégiques du Bénin pour asseoir sa nouvelle vision de la diplomatie.

Au prime abord, le ministre Aurelien AGBENONCI a fait bilan de la réforme du réseau diplomatique et consulaire. En effet, la réforme du réseau diplomatique et consulaire a été mise en oeuvre sur la période 2016-2020 avec à la clé, le réaménagement de la carte diplomatique puis la rationalisation des effectifs au sein des postes diplomatiques. Le bilan fait état de l'évolution de la carte diplomatique ainsi que du coût du réseau diplomatique et consulaire. Le chef de la diplomatie béninoise a mis un accent sur la raison d'être de la réforme. Ainsi, les nouveaux modes de représentation de même que la mobilisation d'outils modernes au service de la diplomatie béninoise ont été exposés aux parlementaires très attentifs aux explications du ministre Aurelien AGBENONCI.
Dans un deuxième temps, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération a informé du point de la mobilisation des ressources financières non seulement auprès des partenaires bilatéraux et multilatéraux mais aussi des recettes directes pour le compte du Trésor public au titre des prestations fournies par certaines directions techniques du ministère ainsi que les postes diplomatiques et consulaires. L'effort de mobilisation de ressources des Ambassadeurs a attiré vers le Bénin de nombreux investisseurs privés des cinq continents. Avec le concours et l'encadrement technique du ministère, de nombreuses missions de prospection économique et commerciale ont été accueillies au Bénin. Les efforts diplomatiques ont également permis d'installer à Cotonou, le bureau pays de la Banque africaine de Développement (BAD) et le siège pour la région Afrique francophone de l'Agence pour l'Assurance en Afrique (ACA), une institution financière multilatérale qui propose de l'assurance risque aux crédits à l'exportation. 
Quant aux hommes d'affaires béninois, ils reçoivent l'accompagnement des ambassades et consulats du Bénin dans les pays où ils se rendent pour leurs activités et dans la prospection d'opportunités d'affaires à l'étranger.

L'autre pan de l'exposé du ministre devant les représentants du peuple reste le rayonnement du pays à travers des actions diplomatiques fortes du chef de l'Etat, les domaines dans lesquels, il est champion ( restitution des biens culturels, lutte contre le trafic de faux médicaments...), le positionnement des cadres béninois dans les institutions internationales. Sans oublier le dispositif d'attractivité du pays aux investisseurs étrangers ainsi que la facilitation des formalités d'entrée et de séjour au Bénin.

De leur côté, les députés ont exprimé leur satisfaction suite aux explications du ministre. Ils l'ont félicité pour cette initiative qui est une "première", selon eux. Ils ont unanimement reconnu que c'est pour la première fois qu'un ministre prend l'initiative d'inviter les députés pour faire le point de ses actions.
S'appuyant sur leur expérience parlementaire, les députés Edmond AGOUA, Rachidi GBADAMASSI, Orden ALLADATIN, Gildas AGONKAN, Nouhoum BIDA, et bien d'autres trouvent cette rencontre inédite. Ils avouent avoir suffisamment d'éléments sur les reformes au ministère des Affaires étrangères et de la Coopération.

Cette séance d'échanges a connu la participation de Mme Mariam CHABI TALATA, première Vice-présidente de l'Assemblée nationale.

Partager cette page sur vos réseaux sociaux :

Abonnez-vous à notre newsletter :